Les émotifs anonymes (4/5)

Réalisé par Jean-Pierre Améris
Ecrit par Jean-Pierre Améris et Philippe Blasband
Avec : Benoît Poelvoorde, Isabelle Carré, Lise Lametrie, Jacques Boudet, Pierre Niney,…
1h20

Résumé : Jean-Renée est directeur d’une fabrique de chocolat au bord de la faillite.
Angélique, elle, est une chocolatière talentueuse qui postule pour un poste dans l’entreprise de Jean-Renée.
Outre l’amour du chocolat, ils ont un point en commun qui les différencie : ils sont (hypers) émotifs, ce qui rend les situations de leurs vies quotidiennes particulièrement difficiles et cocasses !
Pour conclure cette année cinématographique 2010 (assez mitigée) en beauté, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller voir ce petit film français extrêmement drôle et attachant.
Enfin un film (et qui plus est, très intelligent) sur la timidité et l’émotivité : on ne l’espérait plus…
Le pari était relativement risqué, mais Jean-Pierre Améris, qui est lui-même un « émotif anonyme », s’en tire haut la main !
Là où beaucoup de cinéastes auraient privilégiés l’aspect comique de ces situations embarrassantes, lui, sans doute grâce à son expérience et son vécu, a su rajouter une parfaite dose de sensibilité et de sentiments.
Il faut bien avouer également que, au niveau du casting, il a été particulièrement gâté.
Isabelle Carré et Benoît Poelvoorde, en têtes d’affiche, sont littéralement au top de leur forme.
La première, par son visage mutin, son charme naïf et son air étourdi, nous séduit en même temps qu’lle envoûte Jean-Renée, tandis que Benoît Poelvoorde, visage bougon et pathétique, nous émeut comme rarement…
Mais, malgré ces personnages quelque peu névrosés et prisonniers de leur « maladie », le film reste malgré tout d’une magnifique drôlerie qui ne s’étend jamais jusqu’à la moquerie : on est ici entre le burlesque pur et le rire de compassion…
Les dialogues d’Améris sont d’une simplicité et d’une sobriété absolue, mais grâce au talent des deux comédiens principaux, cela donne des merveilles !
Certaines scènes sont d’ailleurs absolument hilarantes : les chemises de Jean-Renée, la balade sous la pluie, les réunions des « émotifs anonymes »,…
Dès que ces deux âmes solitaires se retrouvent ensemble à l’écran, le film entre dans une autre dimension ; il gagne en intensité aussi bien comique que dramatique.
Chaque rire va laisser place à la tristesse, chaque moment de peine et de solitude va entraîner un sourire : le timing du film est absolument parfait.
En outre, le film ne durant qu’une heure vingt, on ne perd pas de temps : dès les premières minutes, tout est déjà mis en place et le film est d’ores et déjà lancé.
Même si on peut reprocher à Améris ses petits intermèdes musicaux quelque peu superflus, tout le reste du film est merveilleux.

On a sans aucun doute affaire, ici, au film le plus sympathique de cette fin d’année.
Courez-y : le cinéma français sait encore faire de très belles choses, la preuve, encourageons les donc pour que cela continue sur cette voie.
On passe un excellent moment, chaque scène nous confronte, nous, les timides, à des situations et expériences vécues.
On rit donc un peu de nous-mêmes, et ça, c’est toujours merveilleux !

Tony

Publicités

À propos de bathart

Tony et Sylvain fous de musique, de ciné, et un peu de tout, vous présentent leurs chroniques.

3 réponses à “Les émotifs anonymes (4/5)

  1. Je sens que je vais kiffer, j’irai le voir la semaine prochaine puis je t’en dirai des nouvelles. La bise !

  2. Corentin Nicolas

    En plus Angus & Julia Stone c’est cool.

  3. escobar56

    J’en sors !
    Du coup ca a été l’occasion de relire la chronique qui résume à peu près tout ce que j’ai pensé du film. C’est très réussi, marrant, frais, léger sans être niais et surtout formidablement interprété. Le duo Poelvoorde/Carré est ravageur, la musique est également très bonne. Bref, idéal pour un dimanche après midi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bath-Art

Un soir de novembre 2010, Tony et Sylvain ont l'idée de créer un blog. Ainsi, ils vont combiner leurs passions : la musique et le cinéma. Très vite, Thibaut va les rejoindre et ainsi s'occuper des live-reports. Puis un peu plus tard Brice étayera la rubrique ciné, alors que Lisa sera chef de la rubrique Art. Et ouais rien que ça ! A noter qu'il y a également d'autres collaborateurs parfois. Bonne lecture à vous et n'hésitez pas à nous suivre sur la page Fb ou sur Twitter pour ne jamais perdre le fil, bande de bath-art !

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 280 autres abonnés

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :