Le Skylab (4/5)

Ecrit et réalisé par Julie Delpy
Avec : Julie Delpy, Eric Elmosnino, Lou Alvarez, Aura Atika, Bernadette Lafont, …

Résumé : 1979. Albertine et ses parents partent pour le week-end en Bretagne pour fêter l’anniversaire de la grand-mère. Toute la famille est réunie pour l’occasion et on a ici affaire au traditionnel week-end en famille. Mais pendant ce temps là, le skylab, un satellite, s’apprête à retomber sur la Terre. Beaucoup pense qu’il va atterrir en Bretagne…

 

Pour ceux qui ne la connaitraient pas encore, Julie Delpy est une artiste (je crois que le mot, employé généralement à tort et à travers, convient ici parfaitement à sa personnalité) assez étrange et fait en quelque sorte office d’OVNI au sein de la production cinématographique hexagonale.

Actrice franco-américaine, diplômée de l’Actors Studio, fille d’Albert Delpy et Marie Pillet, elle a de surcroit fait ses vrais débuts au cinéma face à la caméra de Jean-Luc Godard pour « Détective » alors qu’elle n’avait que 14 ans.
Forcément, avec un CV comme celui là, nul doute que la jeune femme a su très vite se forger une personnalité extravagante et surtout divergente de toutes ses collègues actrices.

Mais après un parcours d’actrice relativement bien mené (on trouve quand même Godard, Kieslowski, Tavernier, Avary et Kaurismaki dans sa filmo, ce qui n’est pas rien, même si on ne peut s’empêcher de se dire qu’elle aurait quand même pu faire un zeste mieux…), elle a décidé de passer derrière la caméra (tout en restant quand même devant) afin de pouvoir pleinement s’exprimer, cinématographiquement parlant, of course !

Après quelques courts-métrages et deux longs plutôt bien accueillis, elle réalise ici avec « Le Skylab » son œuvre la plus aboutie (du moins, pour l’instant), plus ou moins inspirée de sa vie (de son enfance) et qui capte avec merveille l’atmosphère de la vie de famille, et plus particulièrement du dîner de famille.

C’est assez bluffant de voir à quel point elle a su capter toutes les émotions qui se dégagent de ce genre de réunion, passant allègrement du rire aux larmes, de la liesse à la rixe.
C’est d’ailleurs sur ce point essentiel que le film repose, l’observation des relations humaines et surtout des relations au sein de la famille, souvent complexes car tellement abstraites (a-t-on besoin de rappeler qu’on ne choisi pas sa famille ?…).

Peut-être est-ce parce que le point de départ initial du film se base sur des faits plus ou moins réels, sur une histoire déjà existante (bien que finalement très banale car l’histoire en soi n’a que très peu d’intérêt : le film n’est finalement qu’un simple portrait de famille), mais on croit véritablement en tous ces personnages qui défilent devant nos yeux, car on a la sensation qu’ils auraient très bien pu sortir d’un de nos propres dîners de famille.

Et peu importe que le film se déroule à la fin des années 70 : les personnages, les caractères et les situations n’ont à vrai dire pas changée avec le temps. C’est d’ailleurs pourquoi l’histoire du Skylab et de sa potentielle chute en Bretagne n’est qu’un prétexte pour nous décrire cette famille si étrange et finalement si normale (elle ressemble un peu à la nôtre, non ?) !
On retrouve toujours ces discussions sur la politique (et les divergences qui s’en suivent), ces enfants qui courent partout, ces personnages un peu perdus, ces grandes gueules qui parlent pour ne rien dire, ces non-dits qu’on ne peut s’empêcher de montrer… Bref tout ce que vous avez déjà pu remarquer au sein de votre propre famille !

Mais si ce portrait de famille est si percutant et réussi, outre la mise en scène très légère de Julie Delpy, c’est bien évidemment grâce à sa brochette de comédiens presque tous aussi extraordinaires les uns que les autres.

En tête de cortège Eric Elmosnino, gargantuesque en papa baba-cool, Valérie Bonneton hilarante en tata qui bégaie, Noémie Lvovsky en tata mal dans sa peau, Albert Delpy en grand oncle un peu (totalement) fêlé  et, bien sûr, Vincent Lacoste qui, dans un rôle totalement opposé à son personnage des « Beaux Gosses », nous montre toute l’étendue de sa palette comique et nous prouve une nouvelle fois qui pourrait aller très très loin !
Sans oublier bien sûr Julie Delpy elle-même, Denis Ménochet, Aure Atika, Bernadette Lafont, la jeune Lou Alvarez (personnage central du film), Sophie Quinton ou bien encore Jean-Louis Coulloc’h, qui ajoutent leur part de folie ou de normalité à ce week-end mouvementé.

Pour moi « Le Skylab » c’est le film surprise et un des films coups de cœur de cette fin d’année 2011.

Drôle, innocent, intelligent, merveilleusement joué, … Je vous le conseille grandement d’autant plus que la petite ambiance kitch des 70’s apporte au film une saveur particulièrement rafraîchissante …!

 

Tony

 

Publicités

À propos de bathart

Tony et Sylvain fous de musique, de ciné, et un peu de tout, vous présentent leurs chroniques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bath-Art

Un soir de novembre 2010, Tony et Sylvain ont l'idée de créer un blog. Ainsi, ils vont combiner leurs passions : la musique et le cinéma. Très vite, Thibaut va les rejoindre et ainsi s'occuper des live-reports. Puis un peu plus tard Brice étayera la rubrique ciné, alors que Lisa sera chef de la rubrique Art. Et ouais rien que ça ! A noter qu'il y a également d'autres collaborateurs parfois. Bonne lecture à vous et n'hésitez pas à nous suivre sur la page Fb ou sur Twitter pour ne jamais perdre le fil, bande de bath-art !

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 280 autres abonnés

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :