Carnage (4/5)

Réalisé par Roman Polanski
Ecrit par Roman Polanski et Yasmina Reza
Avec : John C. Reilly, Jodie Foster, Kate Winslet et Christoph Waltz
1h20

Résumé : Après une bagarre entre leurs enfants, deux couples de parents new-yorkais se réunissent chez les parents de la victime pour régler le problème… Une rencontre qui va finalement virer en règlement de compte !

Mes chers amis, j’ai une très bonne nouvelle à vous annoncer : malgré tous ses soucis judiciaires (pas besoin de vous les rappeler), Roman Polanski n’a pas perdu sa verve et son humour, et il nous offre ici, une des plus belles farces de l’année !

Attention, quand je dis « farce », il ne s’agit nullement d’un terme péjoratif, mais bel et bien d’un jugement réfléchi.
Quand je dis que « Carnage » est une farce, c’est tout simplement pour souligner le fait qu’il s’agit avant tout d’un jeu de violence gratuite, d’un règlement de comptes aléatoire ou d’une bataille de joutes verbales, plutôt que d’un drame…

En ce sens, le titre du film (adapté de la pièce « Le dieu du carnage », de Yasmina Reza) est remarquablement choisi : « Carnage » est un film de carnage verbale, d’agression lyricale.
Impossible de ne pas penser au chef d’œuvre de Mike Nichols « Qui a peur de Virginia Woolf ? » (Réalisé en 1966, avec le couple Elizabeth Taylor/Richard Burton), qui, même s’il part d’un postulat diamétralement opposé, partage avec le film de Polanski cette violence verbale et ces provocations quelques peu gratuites.

Polanski ne fait pas de miracles avec sa caméra. Il filme comme il faut, sans plus, sans trop insister sur l’huis-clos et l’enfermement constant des personnages dans cette appartement de bobos. Quand on regarde des films comme « Rosemary’s Baby » ou « Répulsion », on se dit tout de même que le cinéaste  aurait pu chercher un peu plus loin et rendre hommage à ces chefs d’œuvre du siècle dernier… Mais bon, on ne va pas trop faire les difficiles non plus !!

Film adapté d’une pièce de théâtre, « Carnage » est d’ailleurs plus un « film d’acteurs » qu’une « film de réalisateur »…
Un huis-clos total d’une heure vingt (avec tout de même des séquences de début et de fin en extérieur, loin d’être très intéressante) où les comédiens doivent se provoquer et s’attaquer verbalement de tous bords, forcément, c’est un boulot qu’un adepte du jeu ne peux pas laisser passer !!

Sur les planches, en France, la pièce était interprétée par quatre grands comédiens : Isabelle Huppert, Eric Elmosnino, Valérie Bonneton et André Marcon.
Pour tenter de faire aussi bien, Polanski a réuni autour de lui quatre comédiens internationaux parmi les plus intéressants du circuit, et franchement, même si je n’ai pas eu la chance de voir une représentation de la pièce de Yasmina Reza, je pense que les comédiens du réalisateur polonais s’en sortent haut la main !

D’un côté, on a Jodie Foster et John C. Reilly, c’est-à-dire l’une des comédiennes les plus intelligentes et l’acteur le plus complet de la profession, dans le rôle des parents cools et portés sur la culture et l’ouverture.
Et de l’autre, Kate Winslet (plus désirable que jamais) et Christoph Waltz, deux comédiens démesurément talentueux, dotés d’une froideur naturelle ahurissante, dans le rôle, forcément, des parents austères et coincés.

Cela donne lieu à de magnifiques scènes de cabotinage (mention spéciale à Winslet et à ses scènes d’ivresse). Les acteurs semblent prendre plaisir à se provoquer et à jouer ensemble, et leur plaisir est contagieux, c’est donc avec grand plaisir que nous partageons leurs brimades !

C’est drôle, c’est malin et ça ne se prend pas la tête. C’est pas du très grand Polanski, mais c’est du Polanski qu’on aime quand même beaucoup !

Tony

 

Publicités

À propos de bathart

Tony et Sylvain fous de musique, de ciné, et un peu de tout, vous présentent leurs chroniques.

Une réponse à “Carnage (4/5)

  1. Pingback: Les Tops de Tony « Bath-Art

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bath-Art

Un soir de novembre 2010, Tony et Sylvain ont l'idée de créer un blog. Ainsi, ils vont combiner leurs passions : la musique et le cinéma. Très vite, Thibaut va les rejoindre et ainsi s'occuper des live-reports. Puis un peu plus tard Brice étayera la rubrique ciné, alors que Lisa sera chef de la rubrique Art. Et ouais rien que ça ! A noter qu'il y a également d'autres collaborateurs parfois. Bonne lecture à vous et n'hésitez pas à nous suivre sur la page Fb ou sur Twitter pour ne jamais perdre le fil, bande de bath-art !

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 280 autres abonnés

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :