A Dangerous Method – 5/10

De David Cronenberg
Avec : Michael Fassbender, Viggo Mortensen et Keira Knightley, Vincent Cassel.

1h39

Carl Jung (Michael Fassbender), jeune psychanalyste de Zurich, reçoit dans sa clinique Sabina Spielrein (Keira Knightley) , une jeune femme juive et Russe. Il va tenter de guérir l’hystérie de la belle par la parole en suivant la méthode élaborée par le grand Sigmund Freud(Viggo Mortensen).

 

De David Cronenberg on connait « History of Violence » ou « Les Promesses de l’Ombre », c’est-à-dire une violence ultra réaliste, des personnages froids qui ne parlent que lorsque c’est nécessaires, des hommes, des vrais, des brutes ! C’est ce que j’espérais retrouver en m’installant dans la petite salle des « 400 Coups » à Angers.

Dès la première scène du film on se dit qu’on va y avoir droit et que l’on va bien être choqués avec cette dangereuse méthode. Keira Knightley, en pleine crise d’hystérie est emmenée de force dans la clinique du Docteur Jung, elle hurle, elle pleure, elle rit, elle se débat de toute sa rage. Mais ce sera tout ou presque de la violence physique que monsieur Cronenberg va nous accorder. La thérapie commence instantanément, on craint que le belle ne s’arrache la machoire tant elle parait possédée lorsqu’elle répond aux questions de Fassbender. C’est surprenant de voir l’anglaise dans ce rôle de jeune bourgeoise complètement cinglée, elle l’égérie de Chanel et incarnation du glamour et du sexy (personnellement elle est dans mon top 3 des « meilleures » actrices).

            La suite du film est une lutte amoureuse et intellectuelle entre les trois personnages centraux sur fond de domination de la psychanalyse. Tout est question de domination et d’émancipation entre un élève et son maitre auto-proclamé, entre un docteur et sa patiente. Le passage d’Otto Gross (Vincent Cassel) va faire sauter le bouchon qui empêchait nos trois protagonistes de se laisser aller à leur désir qu’ils s’obligeaient à refouler.

             Le film ne dure qu’une heure et 39 minutes, cependant quand le générique de fin défilait sur l’écran je croyais en avoir pris pour deux bonnes heures. J’ai clairement eu l’impression de revivre un cours d’introduction à la psychologie en première année suivi d’une lecture d’un roman épistolaire. A l’époque pas de mail ou de sms, encore moins de twitter et de blog. A la place on s’envoyait des lettres et c’est chiant, surtout sur un écran de cinéma. Quand je sors d’une salle obscure je veux être heureux, triste ou même complètement flippé. Ici je n’étais…rien si ce n’est fatigué (mais ça c’était la soirée de la veille). Dommage.

            Il faut toutefois reconnaitre la justesse des acteurs dans leur jeu. Ils sont clairement à la hauteur de leurs performances précédentes, même si je n’ai pas trop de références pour M. Fassbender. Keira Knightley est convaincante en folle amatrice de sado-masochisme, certains diront qu’elle surjoue, qu’elle est caricaturale, mais après tout la jeune Spielrein est totale hystérique. Malheureusement cet aspect du personnage ne dure pas et laisse place à une femme fragile, amoureuse, banale quoi. Viggo Mortensen, lui, incarne bien ce vieux con égocentrique qu’était Freud. Seule ombre au tableau, ce rôle risque d’être le dernier de sa carrière. En effet avec tous les cigares qu’il consume le cancer ne doit pas être loin.

            Malgré la longueur du film si je devais vous donner une seule bonne raison d’aller le voir c’est Keira Knightley qui prend la fessée. J’avoue avoir acheté mon ticket un peu pour cela et je n’ai pas été déçu.

Coco 


Publicités

À propos de bathart

Tony et Sylvain fous de musique, de ciné, et un peu de tout, vous présentent leurs chroniques.

9 réponses à “A Dangerous Method – 5/10

  1. mini julien

    J’attendais ce film depuis longtemps car la bande-annonce était très alléchante, mais j’ai été bien déçue ! Moi c’est pareil, je suis sortie de la salle sans sensation, il n’y avait aucune intensité. Je trouve qu’on ne ressent pas grand chose dans ce film.

    • coco a été gentil car perso j’aurais mis 3,5 ou 4. je connais un peu ce qu’a fait david kronenbourg et franchement, ce film ne vaut aucun des ses autres films. faut aimer un peu le genre c’est sûr mais là on se fait vraiment chier pendant une heure et demie quand même
      20SEaL

  2. alors en fait Aragorn est un psy ! Que de révélation ! Sinon Coco c’est normal que ce soit noté sur 10 et pas sur 5 comme d’habitude ?

  3. johnny got his warm gun.

    C’est vrai qu’il avait pas l’air bien folichon ce film

  4. Crevette Beurrée

    LA phrase du film par Viggo Mortensen alias Freud : « Le levier de l’univers c’est le sexe. »
    +1

    • yvanhoe

      Que nenni! C’est l’inverse. Quant à Freud: keep cool. Mieux vaut avoir1paille dans le nez qu’une poutre dans l’oeil.

  5. escobar56

    Tu parles pas de La Mouche ! Shame on you Coco-muniste ! :p

  6. Coco_Cruz

    @Pierre : la rédaction de Bath-Art ma laissé toute liberté sur la notation et 20Syl note sur 10 également, je trouve que ça permet de mettre plus de nuance. Le film est neutre, donc j’ai mis une note neutre.
    @Esco : euuuuuh … je savait pas :/ je sort ?

  7. escobar56

    Ahah, nan c’était pas petite quenelle. C’est l’incontournable de Cronenberg mais bon c’est pas la comparaison idéale à faire avec ce film car ça remonte aux années 80, donc y’a plus actuelle comme comparaison, et tu les as faites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bath-Art

Un soir de novembre 2010, Tony et Sylvain ont l'idée de créer un blog. Ainsi, ils vont combiner leurs passions : la musique et le cinéma. Très vite, Thibaut va les rejoindre et ainsi s'occuper des live-reports. Puis un peu plus tard Brice étayera la rubrique ciné, alors que Lisa sera chef de la rubrique Art. Et ouais rien que ça ! A noter qu'il y a également d'autres collaborateurs parfois. Bonne lecture à vous et n'hésitez pas à nous suivre sur la page Fb ou sur Twitter pour ne jamais perdre le fil, bande de bath-art !

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 280 autres abonnés

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :