La part des anges (3/5)

Réalisé par Ken Loach
Écrit par Paul Laverty
Avec Paul Brannigan, Gary Maitland, Siobhan Reilly, John Hershaw, Roger Allam, …
1h40

Résumé : Un jeune père écossais évite de justesse d’être envoyé en prison. Déterminé à se remettre sur le droit chemin, de nouvelles perspectives de carrière se présentent lors de la visite d’une distillerie de whisky…

Ken Loach est un immense réalisateur. Ça, n’importe qui pourra vous le dira, et la vision de ses chefs d’œuvre (Kes, My name is Joe, Raining Stones, …) ne fera d’ailleurs que confirmer ces dires.
En revanche, Ken Loach a un gros défaut : on a parfois l’impression qu’il nous sort toujours le même film !…

Lorsque l’on parle du cinéma de Ken Loach, à quoi pense-t-on ?
A l’Angleterre et aux anglais, évidemment, au cinéma social (Free Cinema), à la liberté, à la rébellion, à la misère social, au chômage, à l’alcool, à ces bastons entre petits gangs/groupes foireux,…
Bref, des sujets que l’on retrouve dans la quasi-totalité de ses films, et que nous revoyons donc, en toute logique dans ce dernier opus, La part des anges.

La part des anges, c’est donc une histoire de paumés qui vont trouver une solution à leur problème grâce à l’alcool.
Notons, pour simple anecdote, que « la part des anges » représente la quantité d’alcool qui s’évapore d’un fût pendant son vieillissement…
Un petit détail, certes, mais qui a son importance !

Que dire donc de ce nouveau film de Ken Loach qui n’ait pas été dit sur une de ses œuvres antérieures ?
Peut-être insister tout d’abord sur le fait qu’il s’agisse d’une comédie (comédie quelque peu dramatique, certes, mais comédie quand même).
Le metteur en scène anglais est en effet surtout connu pour ses histoires dramatiques voire tragiques, mais il ne faudrait pas oublier que le style Ken Loach possède également cette constante touche de drôlerie qui est la marque de fabrique de l’humour anglais.
Ici, elle est simplement un peu plus appuyé qu’à l’accoutumé, c’est tout.

Mais le film n’en est pas plus réussi pour autant.
Ô bien sûr, on ne peut pas vraiment dire que La part des anges soit un film raté, mais bon, on ne peut pas vraiment dire non plus que ce soit un film majeur pour Ken Loach.
Le principal défaut du film, évoqué précédemment, est cette impression de déjà-vu constante qui surplombe le film.
Le club de billard, l’appartement d’Harry, les bagarres qui subsistent sans raison,… Tant d’éléments déjà aperçus dans les précédents films du réalisateur.

Bien sûr, c’est une tactique qui marche puisque son film demeure particulièrement agréable à regarder, et parce qu’il sait parfaitement rendre ses personnages attachants. Mais, objectivement, il n’y a rien de très novateur, ni de très prenant dans ce film.
On retiendra tout de même la performance de Gary Maitland, merveilleux dans un rôle crétin ignare fortement porté sur la bouteille.

Ken Loach relève un peu la tête après le ratage Route Irish, mais il n’a toujours pas retrouvé la bonne formule pour remettre son talent en avant.
La part des anges est un film sympathique qui, à défaut d’être incisif ou critique, sait se montrer attirant grâce à une belle bande de comédiens, et ce malgré un scénario ronronnant et un Ken Loach en pilote automatique.

On attend la suite…

Tony

 

Publicités

À propos de bathart

Tony et Sylvain fous de musique, de ciné, et un peu de tout, vous présentent leurs chroniques.

3 réponses à “La part des anges (3/5)

  1. escobar56

    Bon c’est bien beau les Ken Loach et tout mais à quelle heure le Carax ?

  2. Pingback: Les Tops 2012 de Simon « Bath-Art

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bath-Art

Un soir de novembre 2010, Tony et Sylvain ont l'idée de créer un blog. Ainsi, ils vont combiner leurs passions : la musique et le cinéma. Très vite, Thibaut va les rejoindre et ainsi s'occuper des live-reports. Puis un peu plus tard Brice étayera la rubrique ciné, alors que Lisa sera chef de la rubrique Art. Et ouais rien que ça ! A noter qu'il y a également d'autres collaborateurs parfois. Bonne lecture à vous et n'hésitez pas à nous suivre sur la page Fb ou sur Twitter pour ne jamais perdre le fil, bande de bath-art !

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 280 autres abonnés

Mises à jour Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :