Les Tops 2012 de Thibautz

ThibautThibaut est le rédacteur spécialisé dans le live report pour Bath-Art depuis maintenant un an et demi. Pour la première fois sur ce blog, on lui a demandé de nous faire le bilan musical de cette année. Rien d’extraordinaire pour nos fidèles lecteurs donc, de voir les musiques électroniques prendre une grande part de ses tops. Et rien que de la découverte  pour tous les novices en somme. Régalez-vous, Thibaut s’est décarcassé !

Lives

 

10/ Madben @ Astropolis, Brest

Tout premier live pour Benjamin Leclercq, et il s’en est sorti avec brio. Ses excellentes productions y sont pour quelque chose, notamment le fameux We Want To Rave On, qui en dit long sur les intentions du bonhomme. Avec tout ce travail accompli il méritait bien sa place dans le top 10. « 2012 sera l’année de Madben » disait Laurent Garnier, il a eu raison !

9/ Redshape @ Cultures Electroni[K], Rennes

Les venues de Redshape en France sont rares, dans l’Ouest encore plus. Lors de la première Nuit Electronique à l’Ubu, le producteur masqué nous à délivrer un live techno à la fois mental et puissant. Il nous présentait là des morceaux de son nouvel album, ponctué par son remix de We Are You In The Future.

8/ Extrawelt @ Astropolis, Brest

Le duo germanique n’était pas forcément le plus attendu lors du festival brestois. Cependant on a pu assister à une des meilleures performances du weekend. C’est techno, mélodique et profond. Tous les ingrédients nécessaires pour envoyer un public très haut.

7/ Factory Floor @ Rock Dans Tous Ses Etats, Evreux

Un des meilleurs groupes du genre appelé « Post Industriel », mélange de musique électronique, expérimentale et psychédélique. Une grosse claque en somme, bien qu’ils n’aient joué que 35 minutes. Une intro de fou, et une performance progressive.

6/ Squarepusher @ Rock Dans Tous Ses Etats, Evreux

Prenez les masques de Daft Punk, rajoutez y des leds un peu partout. Un visuel sombre et de la musique toute tordue influencée par la drum’n bass et l’expérimentale façon Aphex Twin. Vous obtiendrez une performance de Squarepusher de toute beauté. Programmé pour deux dates en France, j’ai pu le voir à Evreux, pieds nus, et grâce à Bath-Art !

5/ Amon Tobin @ Liberté, Rennes

L’homme est venu à Rennes nous envoyer en pleine face son live Isam, dont les morceaux sont tirés de l’album du même nom. Celui qui ferait passer De Crécy et son cube pour une insulte à émerveillé nos yeux et nos oreilles bien sur. Un énorme travail de VJing. Le seul regret que j’ai pu avoir, c’est que le show n’ait pas duré plus longtemps. Vous ne l’avez encore jamais vu ? Réservez votre 25 mai, il sera au festival Les 3 Elephants à Laval en mode Two Fingers.

4/ Lone @ Cultures Electroni[K], Rennes

Le fameux weekend des Cultures Electroni[K], où j’ai du boire pour cinq en tout et pour tout. Très dur ! J’ai été agréablement surpris par la performance de l’Anglais. Je ne m’étais pas vraiment intéressé à sa musique avant ça, mais son set à la Boiler Room m’a fait comprendre que ça allait être costaud. En effet, c’était house, tropical sur les bords, on ne s’est pas pris une claque ce soir là mais plutôt une bonne droite !

3/ Rone @ Spring, Concarneau

Difficile de sélectionner l’endroit où j’ai le plus apprécié Rone cette année, car je l’ai vu quatre fois dans des circonstances particulières. Chacun de ses lives sont magiques, et je pense que la soirée organisée par Astropolis au château de Keriolet fut vraiment grandiose !

2/ Future Islands @ Sous-sol d’une maison, Caen

Difficile de faire ces tops, et je classerais plutôt ce concert en 1 bis, car ce fut un monstre, une merveille. Les collègues Brice et Sylvain se vantaient de les avoir vu au Berghain à Berlin peu de temps avant. Ici l’endroit était très intimiste. La centaine de personnes présente (on était un peu serré !) a bien ressenti l’atmosphère dégagée par le groupe car tout le monde en est sorti épaté.

1/ Gui Boratto @ La Suite, Brest

Monseigneur Gui Boratto est venu dans l’Ouest pour deux dates en mars, à Angers et à Brest. Je n’aurais raté en aucun cas sa venue, et j’ai préféré choisir Brest, car il y a toujours cette émotion Astropolissienne là bas. En tous cas, le live de deux heures fut grandiose, a n’en pas douter. De la bonne techno comme le brésilien sait en distiller. Final en apothéose avec Beautiful Life, parfait !

Mention Spéciale : Seth Troxler et Ben Klock @ Astropolis, Brest

Bien que les deux hommes n’aient pas de projet live, leurs DJ set respectifs ont tenu en respect tous les mecs et filles présents. Chacun dans leur style, deep house pour Troxler et dub techno pour Klock, ils ont enchaîné les bombes comme ils savent le faire. Bravo messieurs !

Albums

 

 

10/ Squarepusher – Ufabulum

Tom Jenkison n’avait pas donné signe de vie depuis un bout de temps. A la manière de Aphex twin, il décortique la musique électronique, la bricole, pour arriver à une drum’n bass expérimentale, acidulé comme il le faut. Ecstatic Shock est, je pense, le morceau le plus abouti.

9/ Hot Chip – In Our Heads

Nouvel album très efficace du groupe emmené par Alex Taylor et Joe Goddard. Toujours dans le même style électronique et pop, du bon. Flutes et re-Flutes j’ai envie de dire !

8/  Actress – R.I.P.

Titre peu flatteur pour un album. C’est la nouvelle scène anglaise, dans le genre UK house et dubstep. Bon album signé chez Honest Jon’s Records.

7/ Shifted – Crossed Paths

La dub techno à l’état pur. Ça tape bien comme il faut, de bonnes nappes sombre et industrielles. Bref, un bel album de la part de ce Londonien. Je lui reproche cependant des morceaux trop monotones.

6/ Nathan Fake – Steam Days

Non cet album n’est pas un fake. Deuxième album pour Nathan Fake, et on peut constater que le producteur originaire du Norfolk sort toujours des productions de qualité. Album plus dancefloor et rythmé que le précédent, Drowning In A Sea Of Love.

5/ Peter Van Hoesen – Perceiver

Celui qui est passé au Lieu Unique en juillet dernier sans que quasiment personne ne le sache nous gratifie tout le temps de merveilles dub techno. C’est encore le cas avec cet album qui ne laisse aucun répit à ses auditeurs.

4/ Byetone – Symeta

Une des bombes techno de l’année sans aucun doute. On retrouve toute une rythmique très froide, et en même temps très captivante. L’univers d’Olaf Bender, de son vrai nom, semble infini tant les choses sont exploitées en masse.

3/ Rone – Tohu Bohu

On retrouve ici Erwan Castex, pour qui 2012 aura été une année formidable. Que dire de cet album, si ce n’est qu’il donne encore plus d’ampleur au producteur français. Bye Bye Macadam est un pur chef d’oeuvre, et Parade nous aurait emmenés au paradis si la fin du monde avait eu lieu. Rone arrive quand même à faire dégager des émotions chez l’auditeur, et telle est sa force.

2/ Lone – Galaxy Garden

Brillant ! Voilà comment on peut qualifier le travail fourni par l’Anglais. Une richesse électronique bien exploitée, qui abouti sur cet album. On y retrouve très bien les influences house et dubstep du jeune homme, retravaillées à sa sauce. Bref un très très bon disque, à écouter sans modération.

1/ Shed – The Killer

Numéro 1, et de loin, cet album est une tuerie comme son titre peut l’indiquer. Une production sombre et moite. Le ton est vraiment donné avec I Come By Night, véritable bombe. Le reste est moins dub techno que certains de ces morceaux, mais on sent que n’importe quels samples qui passent entre les mains de Shed peuvent se transformer en orgie musicale.

Mention spéciale : Fabric 66 mixed by Ben Klock

Dans la série Fabric, du côté techno, je demande le numéro 66. Cette fois on a fait appel à Ben Klock. Une sélection hors pair pour quelqu’un qui est resté modeste en n’y incluant aucun de ses morceaux. La majorité du mix est techno, mais il va piocher dans le post-dubstep en passant du Burial. Deutsche Qualität !

Remixes

 

5/ Normann – RedRain (Jean-Charles Savary’s intense remix)

Attention, bombe nucléaire ! La première sortie de Jean Charles Savary était excellente, et ce remix confirme tout son potentiel de très grande qualité. Un break à couper le souffle, qui fait monter la tension. Une ligne mélodique puissante. Dire qu’il fallait que je tombe sur lui devant la Mie Câline de Lisieux à 6 heures du matin !

4/ Agoria – Panta Rei (Max Cooper remix)

Sûrement le meilleur remix de Max Cooper jusqu’à présent. Il donne une tout autre dimension à ce morceau d’Agoria. De plus le style de Cooper s’y adapte parfaitement.

3/ Truncate – Diffraction (Jonas Kopp remix)

Le son de Truncate est très puissant. Ajoutez-y Jonas Kopp au remixage et vous n’êtes pas loin du tremblement de Terre.

2/ Martyn – We Are You In The Future (Redshape remix)

Décidément, on retrouve encore Redshape. Son esprit minimaliste et son exigence dans la création l’ont amené à pondre un excellent remix sorti sur le maxi de Hello Darkness de Martyn.

1/ Franck Wiedemann & Ry Cumin – Howling (Âme remix)

Lorsque Laurent Garnier l’a passé à la soirée de ses 25 ans de carrière, il a fait un effet monstre. Ce n’est pas étonnant quand on connait la qualité d’Âme. Lorsqu’ils remixent le morceau produit par Franck Wiedemann (qui n’est autre que la moitié d’Âme), les émotions sont garanties. En plus de la mélodie, la voix donne une sincérité à ce track. Et forcément, on en redemande.

Thibautz

Publicités

À propos de bathart

Tony et Sylvain fous de musique, de ciné, et un peu de tout, vous présentent leurs chroniques.

8 réponses à “Les Tops 2012 de Thibautz

  1. johnny got his warm gun

    Très bon taf et top. Et sympa d’avoir mis ta dernière conquête en photo. Le Actress j’ai du me le farcir une bonne vingtaine de fois et j’ai jamais réussi à rentrer dedans.

  2. Une des seules fois où je lis un truc positif sur le Nathan Fake. Sinon j’avoue que Actress revenait dans pas mal de tops, pas testé.

  3. ziggy_sigmund

    Très bon travail, j’adore le style d’écriture et le top est pas mal .

  4. Le top est vraiment rafraichissant, au niveau découverte pour ma part, c’est quasiment total. J’ai pas vu ça dans les nombreux bilans 2012 que j’ai été voir sur les autres sites, c’est donc la preuve d’une très grande érudition de notre cher Thibaut. Merci encore, pour cette participation

    20syl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bath-Art

Un soir de novembre 2010, Tony et Sylvain ont l'idée de créer un blog. Ainsi, ils vont combiner leurs passions : la musique et le cinéma. Très vite, Thibaut va les rejoindre et ainsi s'occuper des live-reports. Puis un peu plus tard Brice étayera la rubrique ciné, alors que Lisa sera chef de la rubrique Art. Et ouais rien que ça ! A noter qu'il y a également d'autres collaborateurs parfois. Bonne lecture à vous et n'hésitez pas à nous suivre sur la page Fb ou sur Twitter pour ne jamais perdre le fil, bande de bath-art !

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 280 autres abonnés

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :